A propos

« 1 set de + à table », un projet d’accompagnement et de solidarité

Le projet « 1 set de + à table » vise un impact direct sur le développement et l’intégration des jeunes migrants en Suisse par la création de relations sociales et de liens de confiance.

Il s’agit d’une ressource complémentaire à l’encadrement institutionnel de ces jeunes qui met l’accent sur l’aspect relationnel. Il s’inscrit dans la continuité et la complémentarité des efforts menés par les autorités en matière de prise en charge.

De plus, il répond à une demande faite par les jeunes eux-mêmes, pour combler leurs besoins en termes d’intégration sociale.

Pourquoi « 1 set de + à table » ?

D’une part, des migrants mineurs arrivent en Suisse sans parents ou adultes à leurs côtés. Ces jeunes, qu’on appelle des mineurs non accompagnés (MNA), sont souvent isolés et en manque de repères divers.

De l’autre, bon nombre d’individus en Suisse cherchent à s’investir dans une action bénévole auprès de jeunes.

Or, actuellement, il existe peu de possibilités de mettre en contact de jeunes migrants avec des parrains bénévoles.

Pour répondre à ce besoin, la Fondation suisse du Service Social International (SSI) lance le projet « 1 set de + à table ». Cette initiative propose l’accompagnement et le soutien personnalisé d’un jeune migrant, par le biais d’une action bénévole.

Qui est à l'initiative du projet ?

ssi_logo_4langues.jpg

La Fondation Suisse du SSl est la branche suisse du Service Social International, présent dans plus de 140 pays. Depuis plus de 80 ans, elle est active dans les domaines de la migration et de la protection de l’enfance.
Depuis plus de 10 ans, l'organisation s’investit sur le sujet des MNA et porte ses actions en Suisse comme à l’international.

En Suisse, le SSI offre une assistance directe aux MNA sous la forme de consultations sociale et juridique, de soutien financier et d’aide à l’intégration scolaire ou professionnelle.

Au niveau cantonal, le SSI contribue à l’harmonisation des standards de prise en charge en assurant des formations pour les personnes en charge des MNA et en effectuant un monitoring de la qualité des services offerts dans les différents cantons.

Au niveau international, la vision du SSI est de pouvoir garantir une protection internationale de ces jeunes entre pays d’origine, de transit et de destination. A cet effet, elle accompagne le développement du Réseau Afrique de l’Ouest pour la protection des enfants (RAO). Enfin, le SSI Suisse anime au sein du Réseau international du SSI les thèmes de « personnes de référence » et de « solution durable » ainsi que sur plusieurs plateformes et réseaux de plaidoyer (Migration et Développement, Destination Unknown Campaign, SCEP).

Plus d’informations : www.ssiss.ch

Quel est le rôle du SSI ? 

Etant à l’initiative du projet, le SSI se donne pour mission de lancer et de soutenir la mise en place du projet « 1 set de + à table » dans les cantons afin de renforcer l’accompagnement de jeunes migrants par la mobilisation de la société civile. Il peut le cas échéant renforcer des initiatives existantes ayant le même but que le projet « 1 set de + à table » dont les conditions peuvent cependant varier.

En ce sens, le SSI garantit les prestations suivantes:

  • Un cadre qui permette de veiller au bon déroulement de la relation
  • Un appui pour les associations en charge dans les cantons
  • Une ligne téléphonique pour les renseignements
  • Des séances d’informations
  • Des soirées entre parrains visant à échanger sur leurs expériences vécues

 
Un partenaire local assurera la coordination du projet. Ce projet se fait également en collaboration avec les foyers d’accueil.

Contexte des jeunes migrants en Suisse

2014
2015

Dans le contexte migratoire actuel, le nombre d’enfants qui arrivent seuls en Suisse connaît une hausse considérable. En 2015, plus de 2700 enfants séparés ont déposé une demande d’asile en Suisse, contre 800 pour toute l’année 2014.

Les enfants séparés sont des enfants de moins de 18 ans qui se trouvent hors de leur pays d’origine et sont séparés de leurs parents ou de leur représentant légal.

Majoritairement âgés de 15 à 17 ans, un tiers d’entre eux a toutefois moins de 15 ans. L’arrivée de ces jeunes migrants demande une attention particulière en termes de protection, d’accompagnement et de recherche de solutions pour leur avenir.

Ces enfants et jeunes sont très souvent confrontés à une absence de repères culturels et familiaux, à un manque d’informations concernant leur séjour en Suisse ainsi qu’à une situation d’isolement qui nuit à leur développement et leur bien-être.

La mise en lien des enfants séparés avec un parrain ou une marraine, en-dehors du mandat institutionnel de prise en charge, vise ainsi à leur offrir un espace d’écoute, de relations et de vie dans la société d’accueil.

Rolf Widmer, Président du Conseil de Fondation
SSI Suisse